RPC et rapports du CNSF

mis à jour le 24 février 2022

Les RPC du CNSF

  • 2021 – RPC – Les interventions pendant la période périnatale

Les “Interventions pendant la période périnatale” sont les deuxièmes grandes Recommandations pour la Pratique Clinique du CNSF, après ses recommandations de 2016 sur “L’administration de l’ocytocine au cours du travail spontané”

Ces Recommandations de Pratique Clinique positionnent la prévention au cœur de nos interventions en période périnatale, et nous engagent, professionnels sur le terrain, à améliorer le suivi médical en intégrant pleinement la dimension de prévention des 1000 premiers jours. Cet exercice trouve sa force grâce aux multiples échanges et expertises interprofessionnelles et usagères. La période périnatale, hélas, est souvent le temps des injonctions contradictoires pour les parents, qui peuvent être désorientés face à la multiplicité des acteurs et messages qui s’adressent à eux.

Nous voyons ces travaux comme un socle de connaissances pluriprofessionnel permettant la diffusion d’un message clair et unique.

Nous espérons qu’ils enrichiront votre pratique au quotidien, et que vous pourrez vous y référer comme une réelle boîte à outils scientifique pour accompagner au mieux les femmes et les couples et leur permettre de traverser sereinement l’aventure exceptionnelle qu’est la naissance d’un enfant.

Adrien Gantois, président du CNSF

Le lien vers la page des RPC « Les interventions pendant la période périnatale »

 

  • 2016 – RPC – L’administration d’oxytocine au cours du travail spontané

En 2016 la publication des premières recommandations issues du CSNF en partenariat avec le CNGOF, un pédiatre et un anesthésiste est véritablement un acte « fondateur » pour le CNSF.
Elles le positionnent comme un partenaire incontournable en matière de recherche et de diffusion de recommandations de pratique clinique. Elles viennent par ailleurs valoriser les compétences scientifiques et la capacité de certaines sages-femmes à diriger des recherches.

Pour ces premières RPC, nous avons choisi de nous intéresser à l’utilisation de l’oxytocine pendant le travail spontané. Une étude récente de l’Inserm réalisée à partir d’un échantillon portant sur 106 maternités en France représentant 20 % des accouchements sur le territoire, a montré que l’oxytocine multipliait par 1,8 le risque d’hémorragie grave et que ce sur-risque augmentait avec la dose d’hormone administrée pendant le travail. Il était logique que les sages-femmes s’interrogent sur cette hormone, qu’elles utilisent quotidiennement pour faciliter le travail.

Sophie Guillaume, ex-présidente du CNSF

Le lien vers la page des RPC pour l’administration d’oxytocine au cours du travail spontané

 

 

Les Rapports du CNSF

  • 2020/2021 – Rapport sur l’évaluation de la santé au travail des sages-femmes en France

Le lien vers la page consacrée au Rapport complet sur l’évaluation de la santé au travail des sages-femmes 

Enquête Covid-SF : rapport descriptif (juin 2020)

 

  • 2020/2021 – Rapport sur l’adaptation des pratiques des maternités un an après la première vague de l’épidémie de Covid-19 en France

Enquête Covid-Mat : rapport descriptif (septembre 2021)