Le Collegium

De 2001, date de sa fondation, à 2014, l’adhésion au CNSF est individuelle, avec un objectif de représentativité, de liberté et d’impartialité.

En 2015, dans une volonté d’ouverture et de rassemblement, le CNSF vote la création d’un  Collegium  qui ouvre le CNSF aux associations, et syndicats de sages-femmes afin de fédérer la profession et leurs expertises. Comme les adhérents individuels, ces associations et syndicats professionnels bénéficient d’une représentation propre au sein du CNSF et participent aux décisions du CNSF tant au Conseil d’administration qu’au Bureau.

Le Collegium est composé de membres collaborateurs des associations loi 1901, des syndicats professionnels nationaux de sages-femmes et des étudiants sages-femmes qui en font la demande après avis favorable du Conseil d’Administration (CA). Le CA vérifie notamment que les statuts ne sont pas en contradiction avec les missions du CNSF ». (statuts du CNSF)

Les conditions d’étude des candidatures sont les suivantes :
l’association loi 1901 de sages-femmes ou d’étudiants sages-femmes ou le syndicat
professionnel de sages-femmes candidat doit fournir ses statuts et attester :

  • d’une existence d’au moins deux ans,
  • d’un nombre d’adhérents supérieur ou égal à 20,
  • du caractère national dans ses statuts
  • une déclaration de ses liens d’intérêts.

A ce jour, 3 associations ont rejoint le Collegium du CNSF :

L’association nationale des étudiants sages-femmes (ANESF) (http://anesf.com )
L’association des sages-femmes coordinatrices (ANSFC)(http://www.ansfc.fr/)
L’organisation nationale des sages-femmes françaises (ONSSF)(http://www.onssf.org/)

Parce que notre profession a besoin d’être reconnue, comprise et respectée dans sa diversité, il est important que les sages-femmes se regroupent, en toute indépendance, dans leur société savante, représentative de la pluralité des modes d’exercice.

Les initiatives du CNSF s’inscrivent dans une complémentarité avec les actions du Conseil National de l’Ordre des Sages-Femmes et des syndicats professionnels, trépied indispensable pour promouvoir la sage-femme au centre du système de santé périnatale, dans le respect de la physiologie et de la prévention chez la femme et le nouveau-né.